bio

(fr)
dani Tardif est un.e artiste queer basé à Tio'tia:ke, Montréal. Leur pratique artistique est une ethnographie du vulnérable qui s'intéresse à rendre poreuse la ligne entre la fiction et le documentaire, la magie et le politique.  Leur recherche concerne les nouvelles formes relationnelles qui se créent dans les craques de la rencontre entre l'individu et le collectif. En 2013, iel ont co-réalisé le documentaire « On a gagné; regards sur une victoire amère » qui a été présenté dans plusieurs festivals à Montréal (FIFEQ, Hors-Cadre), ainsi que Cinéma Politica UQAM. Suite à une maîtrise en anthropologie culturelle et sociale à Concordia en 2016, recherchant l'internalisation du culte à l'amélioration continue néolibérale dans le milieu de la santé, iel se sont tourné vers la fiction. Hron, a Country of Ghosts (Image et Nation, Montréal, 2019) est leur premier long-métrage. Dani a travaillé par la suite à des courts-métrages expérimentaux abordant les thèmes de l'intime, des sens et des relations queer (bonds 2018, fruits 2021), ainsi que l'art de la radio (Audiosmut) et du conte oral. Leurs œuvres ont été projetées au Canada, aux États-Unis, au Mexique, en Allemagne et en Autriche. Iel développe actuellement une pratique de réalité virtuelle analogique interactive à travers l'art audio et l'hypnose artistique dans leur nouveau projet d'ethnographie spéculative : Descendants.

                                                                     ***

(eng)
dani Tardif is a multidisciplinary queer artist based in Tio'tia:ke, Montreal. Their practice is an ethnography of the vulnerable that is trying to blur the line between fiction and non-fiction, magics and politics. They want to embody through art new forms of relationality that emerges at the meeting of the individual and the collective. In 2013, they directed and edited the documentary On a gagné: regards sur une victoire amère that was presented in multiple festival in Montréal, such as FIFEQ, Hors-Cadre and Cinema Politica Uqam. Following a MA in Social and Cultural Anthropology at the University of Concordia, 2016, researching how the late capitalist era is producing an internalization of the cult toward the continuous betterment of the self, they turned to fiction. Hron a Country of Ghosts is their first full-length movie. After that, they worked on short experimental movies about themes of intimacy, senses and queer relationships (bonds 2018), in radio art (Audiosmut) and storytelling. Their work has been screened in Canada, the United States, Mexico, Germany and Austria. They are currently developing a practice of interactive analog virtual reality through audio art and artistic hypnosis in their new project of speculative ethnography : Descendants.

Dani-blue.jpg